Bureaux et télétravail : bien-être du collaborateur et optimisation des mètres carrés

Publié le 20 mai 2021 | L'équipe du Congrès Télétravail

Le télétravail a fait une entrée remarquée dans la vie des entreprises, avec la pandémie du Covid-19. Alors qu'il était auparavant très limité, et peu apprécié par les managers et les entreprises. La culture restait effectivement celle d'un management par la surveillance, avec des "chefs" qui appréciaient d'avoir leurs collaborateurs sous les yeux. Les pratiques évoluaient déjà, mais la pandémie a joué un rôle d'accélérateur pour que les salariés puissent bénéficier d'un nouvel équilibre et de nouvelles habitudes au quotidien. Le confinement a également montré les limites d'un télétravail 5 jours par semaine. La suite de l'histoire est encore à écrire, mais des changements sont déjà en marche : les entreprises pourront limiter le nombre de mètres carrés de bureau, Puisque les salariés seront plus souvent en distanciel. Il faudra également faire évoluer les aménagements des locaux pour qu'ils remplissent un nouveau rôle social :c'est probablement la fin des bureaux individuels attitrés, mais aussi des open-spaces uniformes qui commençaient aussi à montrer leurs limites. De nouveaux termes sont entrés dans notre vocabulaire : espace de coworking, visioconférence, travail hybride, flexibilité.

Télétravail et vie professionnelle : un fonctionnement hybride

Arrivé brutalement au moment du premier confinement, le télétravail s'est installé très vite, et l'on a maintenant conscience qu'il n'y aura pas de retour à la situation antérieure. Les salariés ont pris goût au confort que peut procurer le télétravail, limitant les déplacements quotidiens et la fatigue qui s'y ajoutaient. Cela leur permet de mieux gérer les contraintes personnelles au milieu de l'agenda professionnel. Pendant le confinement de mars 2020, le modèle a également montré ses limites : espace de travail inadapté, enfants à domicile, difficultés informatiques, sensation d'enfermement, les salariés ont assez vite réalisé que le tout télétravail n'est pas une solution idéale. Il est donc probable que les entreprises vont se diriger vers un fonctionnement hybride : quelques jours de télétravail et des jours en présence sur le lieu de travail. Les managers ont dû s'adapter à un nouveau mode de fonctionnement où ils n'ont pas leurs collaborateurs physiquement présents avec eux. Cela a permis de mener une réflexion sur le rôle du manager, qui change en se transformant en leader ou en coach, davantage que surveillant, comme auparavant. Les partenaires sociaux sont actuellement en train de négocier des conditions de télétravail qui vont entrer en vigueur dans les entreprises après la pandémie. L'histoire est en marche.

Espaces de bureaux : Une nouvelle ère a débuté

Pour les entreprises, la question de l'Immobilier de bureaux se posent d'ores et déjà. Alors que beaucoup d'employeurs avaient des locaux, des sièges sociaux loués ou achetés à prix d'or, les mètres carrés vont s'avérer superflus. Les aménagements des bureaux d'entreprises vont devoir être totalement repensés. Beaucoup d'entreprises avaient misé sur les open-spaces pour maximiser l'espace de travail, installer le plus de postes de travail possible, et entasser en quelque sorte des salariés sur des plateaux uniformes. Aujourd'hui l'approche est toute autre. On va chercher à développer des espaces de travail collaboratifs, favorisant le travail à plusieurs, les réunions et les moments de partage à plus grande échelle. Une salle de conférence ou un auditorium aura plus d'intérêt que des étages entiers de postes de travail standardisés. Espaces détente ou café, pour la communication informelle, "gaming", espaces dédiés au travail hybride etc... C'est tout l'environnement de travail présentiel qui est à réinventer. Les directeurs des ressources humaines ont déjà identifié les souhaits des collaborateurs en la matière : de la flexibilité, de confort et de la modularité, pour adapter l'espace aux besoins des organisations. L'Immobilier d’entreprise risque de subir des contrecoups car de nombreux mètres carrés vont être mis sur le marché. Des sociétés comme Peugeot ont même pris la décision de généraliser le télétravail au moins 3 à 4 jours par semaine, et ainsi réduire drastiquement la surface de leurs locaux de bureaux. Par ailleurs, des tiers-lieux vont se développer car les salariés qui veulent pratiquer le travail à distance et limiter leurs transports, n'ont pas nécessairement l'espace requis à leur domicile pour télétravailler dans de bonnes conditions. Dans ce cas, le travail sur un espace de coworking, à proximité du domicile est une solution très intéressante.

Repenser les espaces collaboratifs

Les salariés ont été habitués à fonctionner de la façon requise par le ministère du travail lors des confinements : ne se rendre au bureau que pour effectuer des tâches que l'on ne pourrait pas faire à distance. Cette préconisation va les orienter sur la période de reprise désormais : a quoi bon se rendre sur le lieu de travail et subir le temps de transports, si c'est pour effectuer des tâches que l'on pourrait faire de chez soi ?

Bien sûr, il y a des considérations managériales, de collaboration à plusieurs, de vivre ensemble qui complètent cette réflexion, mais le constat aura certainement marqué les salariés, pour continuer à fonctionner avec flexibilité en matière de télétravail. Ils ont effectivement su se montrer productif dans ces nouvelles conditions de travail alors pourquoi y renoncer maintenant.

Les espaces de travail vont donc changer de nature, pour accueillir les salariés lorsqu'ils auront à fonctionner ensemble, échanger, se parler et faire du brainstorming, avoir des moments festifs. Le vivre-ensemble est à réinventer après plus d'une année où l'on en a manqué considérablement. C'est davantage un espace de travail collectif qu'il faut construire, puisque le travail individuel peut être fait à distance, dans de bonnes conditions de calme et de sérénité. Des locaux plus petits, plus fonctionnels, soucieux de la santé des collaborateurs, très modulables et agréables à vivre, le vécu va foncièrement changer. On peut même s'imaginer que l'on appellera les locaux d'entreprises différemment à l'avenir : il ne s'agira plus à proprement parler de "bureaux"

Publié le 20 mai 2021 | L'équipe du Congrès Télétravail

Le Congrès Télétravail

22 et 23 juin 2021 | Centre de Congrès de Lyon & Online
L'impact du déploiement du télétravail pour les fonctions RH, IT et Immobilier.
INSCRIPTION